- ARCACHON 2020 - http://arcachon2020.com -

Urbanisme et environnement à Arcachon (2)

   

Lire la première partie [1]

À l’issue de l’exposé de M. Marieu, les sujets abordés par les participants à la réunion du 5 novembre 2018 peuvent être regroupés autour de quelques thèmes :

[2]

Voulons-nous d’un EHPAD à ciel ouvert dix mois sur douze, puis d’un pic touristique dont l’excès épuise infrastructures et ressources naturelles ?

Voulons-nous rééquilibrer l’activité de cette ville en lui trouvant d’autres pôles  générateurs d’activité douze mois sur douze et permettant de fixer une population résidente et active ?

Si la vocation touristique d’Arcachon est et restera l’un des moteurs principaux de l’activité, certains s’interrogent sur les moyens à mettre en place pour préserver le gisement patrimonial et touristique qui nous fait vivre.

M. Marieu fait observer que, au contraire de la plupart des villes balnéaires de la côte atlantique (dont La Rochelle, Hossegor, Biarritz, Hendaye), il n’existe pas à Arcachon d’AVAP (aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine). L’AVAP est une servitude d’utilité publique instituée par la loi Grenelle II ayant pour objet de promouvoir la mise en valeur du patrimoine bâti et des espaces.

Une part importante de ces questions doit être traitée dans le cadre du SCOT c’est à dire en concertation avec les communes limitrophes et celles entourant le Bassin.  

Le premier soin des villes remarquables comme les cités balnéaires est de préserver leur patrimoine qui est l’élément essentiel de leur « gisement touristique ». L’ambition doit être de mettre en valeur ce patrimoine, mais sans que les habitants se sentent dépossédés pendant les pics touristiques et sans être débordés comme cela peut être le cas dans des villes comme Barcelone ou Venise.

En conclusion de cette conférence-débat, il apparaît que, pour l’essentiel, deux grandes questions ont été soulevées :

  1. Quels sont les grands équilibres à respecter ?
  2. Quels sont les leviers disponibles au niveau municipal dans l’enchevêtrement législatif qui nous a été présenté ?

Il nous appartient maintenant d’embrasser ces sujets pour construire quelques éléments de politique d’urbanisme.

Nous vous invitons à réagir, par exemple en vous rendant sur le site Arcachon 2020, pour le consulter mais aussi pour nous faire part de vos commentaires et de vos suggestions. Vous pouvez aussi bien sûr nous rejoindre si vous vous retrouvez dans cette démarche.

Nous vous rappelons vouloir lancer un débat de même nature début 2019 sur les sujets suivants :

Enfin nous vous remercions de l’intérêt que vous avez porté à notre démarche en venant si nombreux et en prenant la parole sur ce sujet clef pour notre ville.