Tous les articles par Denis berthon

Défense Abatilles Pyla : Les nuisances de la Source des Abatilles

Une association, le collectif défense Abatilles-Pyla, est née, elle souhaite intervenir sur le danger et les nuisance s que représente le flux de véhicules de 35 tonnes circulant entre les Abatilles et la nationale. Ceux ci, de part leur taille ne peuvent respecter les règles élémentaires de circulation (circuler sur la chaussée uniquement, ne pas traverser les lignes continues).

Un accident grave est inévitable et nos élus tolèrent cela les bras croisés.

Question N° 1 : depuis quand ces poids lourds circulent-ils ?

Question N° 2 : qui était le propriétaire de la Source lorsque ces véhicules ont commencé à circuler ?

Question N° 3 : y avait-il un lien entre ce propriétaire et l’administration municipale actuelle ?

L’article ci-dessous  donne les éléments de ce dossier en détail et a été rédigé par le collectif (cliquez deux fois sur l’image pour l’agrandir)

 

Pourquoi Arcachon 2020

    Imprimer Imprimer

Arcachon 2020 ? Pourquoi s’engager ?

J’aime Arcachon, mon port d’attache et celui de notre famille depuis maintenant quatre générations. J’ai couru le monde longtemps, mais chaque année j’y revenais fidèlement et c’est finalement sur le bord du Bassin que j’ai décidé de poser mes valises et de poursuivre le reste de ce merveilleux voyage qu’est la vie.

Mes engagements sont apolitiques. Je trouve plaisir à côtoyer des femmes et des hommes de tous bords, de toutes confessions, certain que le dialogue et la bonne volonté font toujours beaucoup mieux que toute approche partisane.
Mais j’observe aussi l’évolution de cette ville que j’aime. Ce que je vois m’attriste parfois, et me donne envie d’intervenir.

Je me souviens de cette station balnéaire familiale ou l’odeur des pins se mêle à l’odeur de la mer. Les pins disparaissent remplacés progressivement par un urbanisme toujours un peu plus dense, pour le bonheur de quelques promoteurs, pour le malheur d’une population locale tous les ans repoussée un peu plus loin. Ceux-là même qui avaient fait naître un peu d’espoir en s’écriant « Non au Béton » sont-ils sous l’emprise de quelques promoteurs qui, peu à peu, prennent le pouvoir. Celui-ci corrompt paraît-il. C’est pourquoi Il faut changer les hommes… régulièrement.

Je me souviens de cette Source des Abatilles, insérée dans notre environnement, nous n’en sentions pas les nuisances, nos anciens allaient y prendre les eaux, image paisible d’une industrie à taille humaine vivant en bonne intelligence avec les riverains. J’ai retrouvé des camions de 35 tonnes dans nos rues, incapables de rouler sans franchir les lignes blanches. Quels hommes ont pris le risque de mettre ainsi la vie de nos amis, de nos enfants en danger ? Pour quel profit ? Et pourquoi la municipalité a-t-elle laissé faire. Un jour forcément il y aura une victime : qui devra en assumer la responsabilité pénale ?

Que se passe-t-il ? Le bassin reste un lieu merveilleux, mais que doit-on faire pour enrayer une dérive que chacun voit s’opérer, lentement, puis de plus en plus vite ?

• Les dépenses municipales sont-elles maitrisées ou la peur de déplaire nous entraîne-t-elle vers la dette avec la nécessité de vendre chaque année quelques bijoux de famille pour équilibrer les comptes. Des promoteurs empressés viennent bien sûr à notre secours et se portent acquéreurs… et la ville change un peu plus. Est-ce pour le meilleur?
• Doit on s’enorgueillir de ces PPP  (cette dette qui cache son nom) qui nous ont certes donné Piscines, Parking et éclairage public, mais à quel prix ?

Il est temps de réfléchir ensemble sans vision partisane, sans dogme, il est temps de poser un diagnostic critique, en reconnaissant ce qui fut fait de positif, mais aussi en clarifiant l’avenir que nous souhaitons et les dérives qui nous menacent.

C’est le sens de mon engagement au sein d’Arcachon 2020 : construire un projet, en évitant de dépendre  des promoteurs immobiliers, en évitant toute forme de sectarisme politique, avec une équipe nouvelle pour rompre le risque de compromission et certaines formes d’autoritarisme que la durée finit toujours par générer.

Arcachon mérite ce genre d’engagement de tous ceux qui seraient prêts à construire l’avenir de ce merveilleux site qui nous accueille.